Pour gagner de l’argent sur le long terme, voir les paris sportifs comme un business.

Traiter vos pronostics comme votre propre commerce peut-il vous permettre de gagner sur le long terme ?

Introduction

Si vous ne voyez aucun inconvénient à perdre de l’argent dans vos paris sportifs de manière régulière, cet article n’est surement pas pour vous. De même, si vous n’êtes pas prêt pour une longue lecture au moment où vous lisez ces lignes, je vous conseille également de passer votre chemin. Dans le cas contraire, et si vous avez comme objectif de réussir a gagner de l’argent sur le long terme, apprendre de vos erreurs et faire de vos pertes des futurs bénéfices, vous êtes au bon endroit.

Les bookmakers sont de vrais commerces a part entière. Il traite leurs pronostics et l’établissement de leur cote comme telle et si vous voulez avoir la moindre chance de réussir à faire des gains dans ce monde des paris sportifs, vous devez agir de la même façon que ces derniers. Si vous ne disposez pas d’un réel plan d’action structuré pour votre réussite sur le long terme, vous risquez de tomber de haut au final. À l’inverse, si vous souhaitez gagner plus et perdre moins, identifier les éléments qui optimiseront vos qualités de parieurs et gérer votre capitale comme une vraie entreprise, je vous invite a lire les lignes qui vont suivre.

Lancez-vous sérieusement dans l’aventure

Afin d’illustrer les propos de cet article, j’utiliserais des données totalement hypothétiques. Que vous souhaitiez simplement faire des petits profits réguliers sur le long terme ou que vous vouliez vivre des paris sportifs, le principe énoncé ci-dessous peut être appliqué dans les deux cas.

Ce sont évidemment les bookmakers qui possèdent l’argent et notre but a nous, c’est de le prendre. C’est le principe le plus basique des paris sportifs. Tels une banque, nous leur offrons d’abord de l’argent, argent qui, si tout se passe bien, nous est retourné avec un intérêt plus ou moins élevé. Face a ces derniers, nous ne sommes qu’un simple client. L’entreprise qui fait son business, c’est eux !

L’idée est donc de devenir un meilleur business-man que les bookmakers et de faire plus de profits que de pertes nous concernant. Nous sommes seul et parfois avec très peu d’expérience voire aucune tandis qu’eux sont composés d’équipes nombreuses composées de membres ayant des années d’expertise dans le domaine se comptant par dizaine. Le fait est que ces bookmakers sont organisés, ils voient loin dans le futur grâce a des planifications intelligentes et a but prolifique. Pour réussir à faire ne serait-ce que jeu égale avec eux, nous aussi, nous devons avoir notre plan d’action.

Alors que de nombreuses questions doivent vous venir à l’esprit, notamment sur l’aspect financier de votre plan, deux questions semblent pour moi les plus importantes a analyser avant même toutes les autres. Quel pourcentage de croissance ai-je envie de réaliser sur une période régulière ? Quel pourcentage de mon capital suis-je prêt à jouer sur chaque investissement ?

Imaginer votre croissance sur le long terme

Imaginons donc ensemble pour continuer que nous fixons un capital de départ de 1000 euros. Celui-ci pourrait être moins important ou l’inverse, cela n’a que peu d’importance. La somme ici présente n’est là qu’a titre d’exemple. Maintenant si vous réussissez à faire 5 % de profit par jour. Vous avez joué durant quatre jours de la semaine, trois de ces jours ne vous ayant pas permis de trouver de pronostics suffisamment intéressants pour jouer. Grâce a ces croissances de 5 % lors de ces quatre jours de jeu, votre capital atteint désormais la somme de 1215 euros et 51 centimes. En seulement une semaine, vous avez donc réalisé une croissance de 21.5 %. C’est un excellent résultat et si vous voulez que je vous fasse encore plus rêver, je peux vous dire que si vous gardiez un tel rythme durant un mois entier, vous atteindriez un capital de plus de 2000 euros. Vous voulez faire le calcul sur l’année, libre a vous de rêver !

Que les sommes présentes dans cet exemple soient réalistes ou non, elles sont surtout théoriques. À vous de croire ou non que vous soyez capable d’une telle performance, cette décision ne tient qu’a vous. L’idée principale est de se fixer un objectif sur le long terme dans le but de savoir ou l’on va. Personnellement, je ne suis quand même pas assez optimiste pour penser faire un profit de 5 % par jour sur une année entière. D’autant que, comme dit plus haut, cet exemple ne fut que théorique et ne prend absolument pas en compte les possibles pertes (car c’est quasiment acté, vous ne gagnerez pas chaque jour de l’année !).

À titre totalement personnel, je me suis fixé une ligne directrice de seulement 1 % de profit par jour durant une année entière. Alors certains me diront que cela est très bas, mais croyez moi, mieux vaut viser plus abordable et voir sa motivation grandir en s’apercevant être en avance sur ses prévisions à l’année que de se voir loin de ses objectifs, car ayant vu trop haut et perdre espoir. C’est le meilleur moyen de surjoué ses pronostics et courir à sa propre perte.

Créer vous un système de mise

Si vous êtes confiant envers vos pronostics, pourquoi ne pas miser la même somme sur chacun ? J’ai en effet toujours eu un peu de mal à comprendre ces pronostiqueurs. Bien que je respecte chaque façon de jouer, j’ai toujours eu l’impression que ceux qui effectué des mises très distinctes entre chacun de leurs pronostics avaient donc tendance a jouer certains de ces derniers sans avoir vraiment une confiance dans le fait qu’ils se réalisent. Si c’est réellement le cas, ce n’est vraiment pas un excellent plan de mise pour avoir une chance de grandir sur le long terme. Ce que je recommande personnellement et que j’utilise moi-même est de recourir à une mise via un pourcentage fixe de votre capital.

Reprenons donc notre capital de base de 1000 euros et imaginons que nous décidions de miser seulement 2 % de ce dernier sur chacun de nos pronostics. Votre premier pronostic serait donc couplé à une mise de 20 euros. Certains me diront donc que 20 euros, c’est très peu et ce serait une analyse assez vraie. Néanmoins, réfléchissez encore sur le long terme. En effet, au fur et à mesure de la progression de votre capital, la mise progressera également. Imaginez être à 10 000 euros, vos mises ne seront plus de 20 euros, mais désormais de 200 euros. Cela devient intéressant non ! Mais la réelle raison du choix de ce type de mise, c’est surtout que lorsque vous serez en phase de perte et de baisse de votre capital, la mise étant un pourcentage de ce dernier, elle diminuera également, laissant donc le risque équivalent à chaque évolution.

Fixer et analyser vos objectifs journaliers, mensuels et annuels

Nous savons désormais dans les grandes lignes comment nous devons procéder pour espérer réaliser des profits intéressants. Mais qu’est-ce que des profits intéressants ? Le plan d’action est en effet en place, mais vous devez désormais vous posez vous-même cette question. Basez-vous sur une envie de retour sur investissement a l’année. Dès que vous serez conscient de cela, vous saurez par simple déduction les objectifs que vous devrez atteindre sur un mois entier ou même sur une seule journée. Mais alors comment aborder par la suite les objectifs journaliers ? Faut-il finalement s’arrêter dès l’objectif atteint à défaut de ne pas jouer des pronostics nous semblant intéressant ou faut-il justement prendre le risque de gagner plus que l’objectif convenu si l’occasion se présente ? Encore une fois, cette réponse est la vôtre et uniquement la vôtre. Néanmoins, je ne saurais, vous conseillez d’opter pour la seconde option. Comme dit plus haut, vous ne pourrez éviter éternellement les pertes et, un jour ou l’autre, une de vos journées se terminera de façon négative. Mais comme vous aurez réussi durant certains jours a gagner plus que prévu, il y aura un phénomène de contre-balancement qui viendra compenser ces dites-pertes.

Parlons d’ailleurs de ces potentielles pertes, car elles sont sans nul doute une partie importante à inclure dans votre plan d’action. Que devez vous faire quand vous terminez une journée en déficit ? En effet, la plus grosse erreur des parieurs est de se demander intelligemment ce qui se passera dans le futur sans pour autant inclure des potentielles pertes voire même des séries de pertes successives. Voir seulement le bon côté de votre plan d’action serait clairement une énorme erreur ! En effet, si vous n’êtes pas au courant à l’avance de comment réagir a des pertes non prévues, vous pourriez commencer à partir dans le grand n’importe quoi. À l’inverse, si vous aviez pensait à d’éventuelles chutes de votre capital avant même de commencer a pronostiquer le moindre match, vous aurez un excellent atout sur le plan psychologique, car préparer à ce genre d’événements. C’est donc dans la même idée que de se fixer un objectif de bénéfice journalier que je vous conseille grandement de vous fixer un montant de perte totale a ne pas dépasser sur une journée. Sur un plan strictement personnel, et dans le scénario où vous misez comme moi 2 % de votre capital sur chaque pari, je m’arrête simplement lorsque j’enchaîne trois pronostics consécutifs perdus. À ce rythme, j’ai déjà perdu plus de 5 % de mon capital en une journée et c’est déjà bien assez ! Mieux vaut attendre le lendemain que de s’acharner bêtement. Néanmoins, encore une fois, c’est un facteur à déterminer vous-même, en votre âme et conscience même si je ne peux que vous incitez à la plus grande prudence. Une bonne idée, si vous avez déjà des années de pronostics derrière vous et que vous avez soigneusement gardé un suivi de ces derniers, serait de réaliser la cote moyenne de vos cotes gagnante. En effet, plus cette cote moyenne sera grande, plus vos chances de perdre vos paris, en théorie, seront élevées, mais plus votre série de pertes sera acceptable. À l’inverse, plus votre cote moyenne sera minime, plus vos chances de perdre, en théorie, seront minimes, mais vous n’aurez pas le droit à une série de perte énorme ou trop régulière sur le long terme.

C’est désormais a vous de bosser

Votre plan est en place ! À vous désormais de vous y tenir sans laisser entrer en son sein des pronostics de folie ou d’amusement. Tenez-vous-en à vos spécialités, notez vos différents pronostics soigneusement dans un fichier Excel pour garder une trace après chaque pronostic déposé et notifié par la suite le résultat du pronostic en question accompagné de vos gains ou vos pertes qui en découlent. Arrivé à un historique d’une centaine de pronostics, vous pourrez finalement regarder vos différentes statistiques sur les différents sports ou évènements et en tirez des conclusions vous permettant d’affiner vos choix par la suite. Comme tout entreprise, les débuts sont fastidieux et peut être décourageant mais c’est bel et bien sur le long terme que vous pourrez juger de vos efforts et récolter les fruits de ces derniers.

Vous avez désormais les armes pour tenter de vous opposer aux bookmakers. Modifier votre plan dès que vous sentez que cela sera bénéfique pour vous, comme le fond vos adversaires chaque minute de la journée en réajustant les cotes de leurs paris proposés. Le seul point sur lequel je ne peux vous aiguiller et influencer vos gains reste votre choix de pronostics. À vous de réussir a récolter suffisamment d’informations pour obtenir un pourcentage de réussite vous ouvrant les portes des bénéfices sur le long terme. Je vous souhaite bonne chance dans votre aventure et me tiens bien sur, a votre disposition si vous avez la moindre question concernant le contenu de cet article.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s